White_menu_arrow

Please signup or login to continue.

LucFosther Diop / LesFl@mmes D'Ouvertures

Residency in Québec (Canada)

(english follows) 

 
En art, tout vient simultanément ou rien ne vient; pas de lumières sans flammes. Albert Camus 

 
LA CHAMBRE BLANCHE est fière d’accueillir l’artiste camerounais LucFosther Diop pour une résidence de recherche et création dans le cadre du programme de bourses Unesco-Aschberg pour l’Afrique francophone. L’artiste occupera nos ateliers dans le contexte d’une résidence Lab Web du 17 mai au 31 juillet 2013. En privilégiant un point de vue poétique, LucFosther Diop démarre un projet de recherche sur le néocolonialisme et l’impérialisme, et leurs influences et répercussions sociales, politiques, culturelles, historiques, géographiques et urbaines. Intitulé LesFl@mmes D’Ouvertures, ce projet marque une période de recherche favorisant l’expérimentation numérique et médiatique – par le biais de la photographie, la vidéo, et des documents web recyclés — dans le but de créer une plateforme web indépendante. L’œuvre finale, hébergée sur le site web de LA CHAMBRE BLANCHE pendant six mois, contiendra les archives de toutes les étapes de cette création – des interventions éphémères, des performances vidéo, la récupération d’images web et le détournement de sens de leur contenu.
LucFosther Diop est un artiste conceptuel camerounais, né à Douala en 1980. Il est diplômé en arts plastiques de l’Université de Yaoundé 1 en 2003. Après avoir obtenu une bourse du Ministère hollandais des Affaires étrangères en 2009, il a effectué deux ans d’études dans la Rijksakademie van beeldende kunsten à Amsterdam. Il est le premier artiste à avoir bénéficié d’une bourse de résidence à ArtBakery (Bonendale, Cameroun) en 2003, et d’une bourse de recherche et production en arts numériques Unesco-Aschberg pour l’Afrique francophone en 2013. LucFosther Diop a pu présenter son travail au OK Video International Festival à Jakarta (2007), au World One Minute Video à Beijing (2008), au 3e Biennale de Thessaloniki (2009), au Symposium international en arts électroniques (2010), au PhotoEspaña (2011) et à la Biennale de La Havane (2012), entre autres.  

 
*********************************************** *********************************************** 

 
En art, tout vient simultanément ou rien ne vient; pas de lumières sans flammes. Albert Camus 

 
LA CHAMBRE BLANCHE is proud to welcome Cameroonian artist LucFosther Diop for a research and creation residency within the framework of the grant program Unesco-Aschberg for French Africa. The artist will work in our studios within the context of a Lab Web residency from May 17th to July 31st 2013. Favoring a poetic point of view, LucFosther Diop launches a research project on neocolonialism and imperialism, and their social, political, cultural, historical, geographic, and urban influences and repercussions. Titled LesFl@mmes D’Ouvertures, this project marks a research period advocating digital and media experimentation – through photography, video, recycled web documents – aiming to build an independant web platform. The final work, hosted on LA CHAMBRE BLANCHE’s web site for six months, will include archives from all the stages of creation – ephemeral interventions, video performances, recycling files found on the web and diversion of their content’s meaning.  

 
LucFosther Diop is a Cameroonian conceptual artist, born in Douala in 1980. He graduated in fine arts from University of Yaoundé 1 in 2003. After obtaining a grant from the Dutch Ministry of Foreign Affairs in 2009, he studied for two years at the Rijksakademie van beeldende kunsten in Amsterdam. He is the first artist to benefit by a residency grant at ArtBakery (Bonendale, Cameroon) in 2003, and a digital arts research and production grant Unesco-Aschberg for French Africa. LucFosther Diop exhibited his work during OK Video International Festival in Jakarta (2007), World One Minute Video in Beijing (2008), the 3rd Thessaloniki Biennal (2009), International Symposium on Electronic Arts (2010), PhotoEspaña (2011) and La Havana Biennal (2012), among others.