White_menu_arrow

Please signup or login to continue.

loft dowd

 

Overview

Cropped_danse

Biography

Qui sommes nous?


« Les aiguilles tournent à l’envers » est un collectif événementiel artistique favorisant l’émergence et la rencontre d’arts pluridisciplinaires (musique, installation, danse, vidéo, cirque, théâtre, art visuel…) et explorant leur place dans une ville plus libérée, plus créative, plus décomplexée, plus culturelle.

Fondé à Montréal début 2012 par quatre jeunes professionnels issus des sphères du graphisme, de la vidéo, de l’art visuel, et du design urbain, le collectif « les aiguilles tournent à l’envers » est né de l’envie et du constat de manque de lieux et d’événements permettant à de jeunes artistes de proposer et de présenter leurs récentes créations, et plus encore, d’une structure de réseau favorisant la rencontre, la collaboration et la création entre divers champs artistiques.

A ce propos, « les aiguilles tournent à l’envers » souhaitent monter un site internet-blogue de diffusion et d’archivage des événements ainsi qu’un répertoire d’artistes dédié à favoriser la mise en contact des artistes entre eux.

Les soirées performances éditions #1, #2, #3, #4 et #5, volet central des activités du collectif, ont cristallisé la rencontre d’un lieu : un loft dans une ancienne fabrique d’horlogerie, d’artistes venus performer (une trentaine à chaque édition) et d’un public curieux et réjoui (250 personnes en moyenne).

Le collectif “Les aiguilles tournent à l’envers” propose une nouvelle création depuis décembre 2013, une série sous formes de capsules vidéo nommé “Les chaises berçantes”.
Conjuguant le conte, la musique, la philosophie ou le partage de connaissances, “Les chaises berçantes” voit des penseurs et artistes livrer leur imagination, partager souvenirs ou poésie.
Art en prose ou ébauche articulée, le collectif amène le public à la rencontre de cette chaise berçante indéniablement enjôlée qui livre chaque dimanche sous une lumière tamisée, sa rencontre avec la générosité que peut véhiculer la Voix.
On s’abandonne aux yeux brillants de ceux qui façonnent notre imaginaire, avec comme seul point commun à chaque vidéo, un balancement identique, un dessein à découvrir.


Au printemps 2013, le collectif installe une ruche sur le toit de la fonderie Darling et en assure la gestion. l'orientation des projets artistiques du centre s'harmonise avec le concept du projet apicole mit en place. En effet, la Fonderie Darling est un centre d'arts visuels qui a pour mission de soutenir la création, la production et la diffusion d'œuvres d'arts visuels. C'est en partant du fait que l'environnement à un impact sur la vie de chacun et donc le travail de toute personne que le collectif décide d'installer ces abeilles "au dessus de la tête" des artistes en résidence à la fonderie. Le rucher incarne un terrain d’expérimentation multiple, de découverte, de sensibilisation, et de reconnexion avec la ville, elle est le point de rencontre entre les deux milieux que sont l'agriculture urbaine et l'art en permettant aux artistes, quelque soit la discipline, de s'en servir comme thème, médium ou autre sujet à exploration. Il est également l'élément central de multiple ateliers de sensibilisation et de conférences "Entre art et apiculture" que le collectif met en place pour le public curieux.


De plus, tout au long de l'année, le collectif réalise des installations dans l'espace public ou lors d'événements spéciaux alliant l'art participatif, la réappropriation de l'espace public ou les nouvelles technologies.


Enfin, « les aiguilles tournent à l’envers» initie de multiples collaborations avec d’autres organismes (en agriculture urbaine, en architecture et design urbain, dans l'organisation de festival de créations urbaines…), supportant ainsi la conviction qu’ensemble, il est possible de créer un univers plus complet, solidaire et inspirant.