White_menu_arrow

Please signup or login to continue.

Marie-Jo Bastien

 

Overview

Biography

Orientation professionnelle Je m'intéresse depuis quelques années à la gestion des industries de la culture, et ai bâti mon cursus scolaire en conséquence. Mon cheminement se traduit par un baccalauréat par cumul de certificats: Animation et recherche culturelles (UQAM), Gestion de projet (HEC) et, présentement, Gestion philanthropique (UdeM). Ce parcours particulier, aussi spécialisé que me le permettent les cours offerts, vise à me procurer des compétences à la fois pointues et flexibles en ce qui a trait à la gestion des divers organismes oeuvrant dans le vaste domaine de la culture. De la gestion d'entreprises culturelles à la diffusion, en passant par les particularités des organismes à but non lucratif et la publicité sociétale, j'entends allier polyvalence et compétence afin de pouvoir oeuvrer pour un large éventail d'organisations et de projets. Je recherche présentement de nouvelles opportunités. Je désire joindre une organisation créative et apprenante au sein de laquelle je pourrai mettre à profit et enrichir mes compétences et connaissances en ce qui a trait à la gestion et à la diffusion des différentes formes de culture. Orientation - Pratique théâtrale C'est par la recherche du vrai à travers la fiction et l'utilisation du corps du comédien comme outil de création que j'aborde la pratique théâtrale, mon premier créneau. D'abord interprète et auteure, je considère depuis longtemps que le texte n'est qu'un prétexte, et qu'ainsi le véritable sens de l'art, sous quelque forme qu'il soit, réside dans la manière dont il est reçu. Au fil de ma pratique et de mes apprentissages, j'ai fait mien le mandat de désacraliser l'acte du jeu pour y initier, dans le seul esprit ludique, les clientèles les plus variées. C'est dans cette optique que sont nées les Productions de l'Irréductible, qui, en regroupant des comédiens amateurs d'horizons diverses, visent à rendre l'expérience théâtrale inoubliable autant pour l'acteur que pour le spectateur.